CAMEROUN SOPECAM , SNI, CAMTEL, SCDP.. Les femmes dans la gestion des sociétés d’Etat

CAMEROUN

 SOPECAM , SNI, CAMTEL, SCDP.. Les femmes dans la gestion des sociétés d’Etat

 

Apres la désignation de  Madame Manzoua Véronique  veuve Moampea Mbio,  Directrice générale de la Société camerounaise des dépôts pétroliers ( SCDP) et de Madame Judith Yah Sunday épouse Achidi, Directrice générale de Cameroon télécommunication( Camtel) ,, elles sont désormais une demi douzaine de femmes directrices ou PCA des entreprises publiques ou para publiques.

Peuvent-elles réussir là où les hommes ont échoué ? Décryptage

La crise économique a obligé le Cameroun à négocier des convention de partenariat avec les institutions financières internationales, notamment le Fonds monétaire international ( FMI) et la Banque Mondiale.  Ces institutions imposaient la privatisation ou la restructuration de certaines entreprises publiques.

Dans ce processus de restructuration, Paul Biya semble avoir désormais de plus en plus confiance aux femmes qui auraient plus de dextérité dans la gestion et pourraient  réussir à sauver ces entreprises là où les hommes ont échoué.

Ainsi les société suivantes sont sous la responsabilité directe ou indirectes des dames : Sonciété nationales des investissement du Cameroun ( SNI), Cameroon Télécommunications( CAMTEL), Palais des Congres de Yaoundé, Société camerounaise des dépôts pétroliers (SCDP), Société  de presse et d’édition  du Cameroun( SOPECAM)

 SOPECAM

Madame Marie Claire NNANA.

Nommée directrice générale de Société  de presse et d’édition  du Cameroun( SOPECAM)  en 2002, la journaliste diplômée de l’Ecole supérieure de journalisme ( ESJ) de Lille est étant en e temps l’une des rares femmes parvenues à ce niveau de responsabilité. Elle dirige ainsi depuis lors l’une des plus prestigieuses sociétés publiques camerounaises, société éditrice du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune. Avec son dynamisme et son expérience de journaliste, elle a réussi à élargir le champ des publications de la Sopecam. L’entreprise édite désormais Nyanga, Week End, entre autres

SNI :

Madame  YAOU  Aissatou ;

Née le 28 novembre 1951, celle qui   directrice générale de la SNI depuis le décret présidentiel de septembre  2003,est la première femme à accéder à la fonction de ministre de la condition féminine. Elle est la fille du Lamido de Tcheboa dans la région du Nord Cameroun. La SNI est en charge de la coordination des différents projets d’investissements publics dans notre pays. S longévité à la tête de cette structure témoigne certainement des résultats palpables obtenus

CAMTEL

Judith Yah Sunday épouse Achidi,

Née le 26 mai 1965 à Loum , elle obtient en 1991 une licence es Sciences économiques à l’Université de Québec  à Montréal au Canada

Au delà d’être l’épouse de l’autre, elle a son propre carnet d’adresse  et son passé qui ne sont pas si légers. En poste depuis l’ex Intelcam, elle totalise dans cette boite 25 ans d’expérience qu’elle peut mettre au service de la CAMTEL,

Elle prépare depuis 2015 à l’Université de Yaoundé II une thèse de doctorat sous le thème ; » Comité d’audit et efficacité des conseils d’administration des entreprises publiques en Afrique », Elle est par ailleurs vice-présidente pour l’Afrique centrale au sein de la Fédération africaine des instituts d’audit interne. A Camtel , elle a occupé plusieurs postes de responsabilité. Elle remplace David Nkoto Emane qui s’est battu durant une décennie contre la privatisation de la Camtel. Il a réussi l’exploit Cameroun au Brésil par le câble sous-marin, la fibre optique. Charge à la nouvelle directrice de savoir vendre cet outil de la modernité

 

SCDP

Mme Manzoua Véronique veuve Moampea Mbio

Désigné le 14 décembre 2018 par le Conseil d’administration, madame la directrice générale est  la première femme à la tête d’une structure des hydrocarbures au Cameroun.

Née le 03 avril 1966 à Kribi, dans le département de l’Océan, région du Sud, elle est titulaire d’un Master en Business Administration( MBA), obtenu à l’Ecole supérieure des Sciences économiques de l’Université de Douala. Elle totalise 20 ans d’expérience au service de l4etat. Jusqu’à sa nomination à la tête de la société camerounaise de dépôts pétroliers ( SCDP), cette mère de nombreux enfants était directrice générale adjoint de la Caisse de stabilisation de prix des hydrocarbures ( CSPH). Elle doit redonner à cette structure ses lettres de noblesse perdus depuis l’emprisonnement de l’ex directeur Nguini Effa.

 

Palais des Congres

 Aminatou Ahidjo

 

Cette fille premier président du Cameroun indépendant a été nommée par le chef de l’Etat présidente du Conseil d’administration ( PCA) du palais des congres. Même si elle n’assure pas la gestion au quotidien, nul doute qu’elle a son mot à dire quand au bon fonctionnement de cette structure que dirige Christophe Mien Zok

 Mipromalo et Université de Ngaoundéré

Uphie Chinje épouse Mélo

Elle est recteur de l’Université de Nagoundéré et entend apporter sa touche à l’encadrement des étudiants et des enseignants. Elle est en terrain bien connu car avant sa nomination en 2017, alors qu’elle était directrice  générale de la mission de promotion des matériaux locaux( MIPROMALO) , elle avait contribué à l’embellissement de la ville de de Ngaoundéré. La MIPROMALO a en effet construit le Bois Mardok et le jardin Zoologique de Ngaoundéré

On attend voir les femmes à l’œuvre

 Gabriel YOUBI

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon0
Gaelle MAMBOU
Par
Gabriel YOUBI

Laisser un commentaire

EnglishFrench
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
Facebook0
ut venenatis efficitur. Praesent sem, venenatis, at mattis dolor ipsum