Cameroun: Maurice Kamto, le président du MRC, ne peut plus sortir du pays.

La lenteur administrative pour le renouvellement de ses passeports à Yaoundé, amène ses partisans à soupçonner une manœuvre du gouvernement pour nuire à leur champion. Revenu au pays en novembre 2018 après avoir assisté à une réunion de haut niveau de l’Union africaine à Addis-Abeba en Ethiopie, Maurice Kamto, le leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) ne peut plus voyager hors des frontières du Cameroun. Il n’existe pas de manière officielle une interdiction de quitter le territoire à l’encontre du candidat du MRC qui continue de réclamer la victoire à l’issue de l’élection présidentielle du 07 octobre 2018, tout en contestant le sacre de Paul Biya. Il se trouve que les deux passeports, ordinaire et diplomatique, du Professeur agrégé de Droit de renommée internationale sont périmés. Mais, la demande de renouvellement introduite depuis auprès des autorités compétentes reste sans réponse. Et du coup, cette lenteur administrative fait croire aux partisans de Maurice Kamto, qu’il existe des manoeuvres pour empêcher leur champion à vaquer à ses occupations à l’étranger. «La communauté nationale et celle internationale sont informées du placement de fait du Président Maurice KAMTO en interdiction de sortie du territoire Camerounais. Il y a quelques semaines en effet, le Président Maurice KAMTO avait été contraint de recourir d’urgence à son passeport diplomatique pour se rendre au siège de l’Union Africaine à Addis-Abeba du fait de l’expiration de son passeport ordinaire. Or il se trouve que plusieurs semaines après avoir formellement demandé le renouvellement de ce passeport ordinaire, Maurice KAMTO ne l’a toujours curieusement pas obtenu y compris après relance. Dans le même temps, son Passeport diplomatique est désormais refusé d’être renouvelé là encore en parfaite illégalité. Il est dorénavant clair que le musèlement de Maurice KAMTO et la restriction illégale de sa liberté de déplacements amorcés par sa mise en résidence surveillée de fait, mesure n’ayant pas prospérée, se précisent et se poursuivent ici par la réitération de manœuvres arbitraires, illégales et sauvages, visant à le priver davantage de sa liberté de mouvements et de communications» dénonce Olivier Bibou Nissack, porte-parole du candidat Maurice Kamto pendant la Présidentielle 2018. Certains proches de l’illustre homme politique, juriste et enseignant à la carrure mondiale, confient que Maurice Kamto «  était attendu et est attendu pour des travaux académiques à l’étranger ». Des rendez-vous qu’il ne peut honorer en raison de sa situation d’homme sans passeport.

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon0
erica
Author: erica

admin

Par
Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net

Laisser un commentaire

EnglishFrench
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
Facebook0
tristique dolor porta. adipiscing ut consectetur sed risus.