Cameroun:Exécution du budget 2019: Les priorités ont été définies

Fonds monétaire international. Accord qui se poursuit de manière satisfaisante au Cameroun. En 2019, il est donc question, indique Louis Paul Motaze, d’axer la politique du gouvernement sur la qualité et la rigueur dans la gestion budgétaire de l’Etat et des autres entités publiques. La discipline budgétaire devra également être de mise et ne sera possible que s’il y a une planification et une anticipation de la dépense, mais aussi un respect strict des budgets alloués. Tout en préservant les acquis obtenus jusqu’ici sur le plan économique et social, il faudra « poursuivre la mise en œuvre des réformes institutionnelles et structurelles en cours, accélérer le rythme d’exécution des grands projets structurants et s’assurer du parachèvement des différents projets d’infrastructures », peut-on lire dans la circulaire. La finalisation des projets inscrits dans le plan d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance économique et la mise en œuvre optimale du plan triennal spécial jeunes devront également constituer les priorités du gouvernement.

S’agissant des mesures préconisées, le Minfi parle d’optimisation de la mobilisation des recettes, du soutien de l’activité économique et sociale, de l’amélioration de l’environnement fiscal des affaires, etc. Plusieurs facilités sont prévues à cet effet. Les cérémonies de lancement technique du budget dont le montant globale st de 4 850,5 milliards de F auront lieu dans les 10 régions les 08 et 09 janvier prochains Le budget de l’Etat au titre de l’exercice 2019 est exécutoire depuis le 01 janvier 2019. C’est un communiqué du ministre des Finances, Louis Paul Motaze qui le fait savoir aux ordonnateurs, maîtres d’ouvrage et maître d’ouvrage délégués, contrôleurs financiers, comptables publics, opérateurs économiques. Dans cette mouvance ,Louis Paul Motaze, a publié la circulaire portant Instructions relatives à l’exécution des lois de finances, au suivi et au contrôle de l’exécution du budget de l’Etat et des autres entités publiques pour l’exercice 2019. Le ministre des Finances commence par donner le contexte dans lequel va s’exécuter cette loi de finances. Il s’agit, au plan national, d’une actualité politique qui s’annonce mouvementée ; rythmée par les élections municipales et législatives, le renforcement de la décentralisation, la finalisation de certains projets importants d’infrastructures et la persistance des foyers d’insécurité à certaines frontières du pays et dans certaines régions.

Au plan sous-régional, l’implémentation des réformes économiques et financières avec notamment des programmes tels que celui conclu avecle Fonds monétaire international (http://fr.wikipedia.org/wiki/Fonds_mon%C3%A9taire_international). Accord qui se poursuit de manière satisfaisante au Cameroun. En 2019, il est donc question, indique Louis Paul Motaze, d’axer la politique du gouvernement sur la qualité et la rigueur dans la gestion budgétaire de l’Etat et des autres entités publiques.La discipline budgétaire devra également être de mise et ne sera possible que s’il y a une planification et une anticipation de la dépense, mais aussi un respect strict des budgets alloués. Tout en préservant les acquis obtenus jusqu’ici sur le plan économique et social, il faudra « poursuivre la mise en oeuvre des réformes institutionnelles et structurelles en cours, accélérer le rythme d’exécution des grands projets structurants et s’assurer du parachèvement des différents projets d’infrastructures», peut-on lire dans la circulaire. La finalisation des projets inscrits dans le plan d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance économique et la mise en oeuvre optimale du plan triennal spécial jeunes devront égalementconstituer les priorités du gouvernement.

S’agissant des mesures préconisées, le Minfi parle d’optimisation de la mobilisation des recettes, du soutien de l’activité économique et sociale, de l’amélioration de l’environnement fiscal des affaires, etc. Plusieurs facilités sont prévues à cet effet. Les cérémonies de lancement technique du budget dont le montant globale st de 4 850,5 milliards de F auront lieu dans les 10 régions les 08 et 09 janvier prochains.

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon0
erica
Author: erica

admin

Par
Aïcha NSANGOU N || cameroun tribune

Laisser un commentaire

EnglishFrench
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
Facebook0
Sed risus. elit. dapibus vel, odio et, facilisis