Cameroun ; CULTURE La 417éme édition du festival socio culturel du peuple Baleng le Ngou-ngoung entre en gare

Cameroun ; CULTURE

La 417éme édition du festival socio culturel du peuple Baleng le Ngou-ngoung est entré en gare

Pendant 10jours le peuple Baleng s’est frotté à ses uses et coutumes, avec l initiation des fils du terroir une initiation qui est en quelque sorte comme un baptême leur permettant  intégrer la société ; à Baleng quand un fils est né, il n est pas encore un homme c’est après ce rite qu’il considéré comme tel. La cérémonie de clôture a eu lieu le 3 janvier 2019 et présidée par le secrétaire général du ministère des arts et de la culture monsieur Moktar Ousman Mey  représentant le ministre qui a été fait notable de la loge des neufs par sa majesté foo Negou 2 Alain Guillaume ,qui a communier avec son peuple a travers sa sortie officiel en tant que monocle dans un trône royal et porté par huit de ses serviteurs .Cette autre édition du Ngou-Ngoung avait pour thème : ensemble valorisons les ressources et la culture Baleng pour un développement durable , et a vu la présence de plusieurs chefs traditionnels vu des régions du littoral ,du centre ,du nord- ouest et même de l’ouest ce qui montre le vivre ensemble qui est d’ailleurs la       grande leçon a tirer du festival . Un festival qui devrait permettre dans les prochaines années de transformer les richesses culturelles en  produits culturels.

C’était aussi l’occasion d’apprécier la parade des différentes castes des sociétés secrètes, comme le houbem qui rassemble les personnes de grandes richesse et pleines de noblesse au point d y nager ou d’y patauger, un peu comme dans la marée ou un cours d’eau, les membres se recrutent exclusivement au sein du cercle bien fermé des serviteurs très fideles   du roi    seule personne habilité a en ouvrir l’accès a qui il veut et quand il veut, la légende affirme que les princes y sont exclus pour des raisons qui restes propres a l’officiant principal  ainsi a la volonté personnelle de l’aspirant ou même le niveau  des biens et autres richesses ne constitue pas un critère déterminant, l’admission dans la caste houbem est un acte d’anoblissement qui équivaut grade de notable de rang de Wembe ou foo ntio le roi par ce geste couronne les exploits des serviteurs méritants . La fin de cette édition du festival marque également la fin des initiations et rendez vous dans 2 ans pour la 418éme édition.

 

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon0
Gaelle MAMBOU
Par
XYSTE CORNEILLE NOUMESSI

Laisser un commentaire

EnglishFrench
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
Facebook0
ut venenatis, ut consectetur risus adipiscing neque. Nullam amet,