Au Cameroun, les importateurs tchadiens disposent désormais d’une base logistique de 10 ha pour le transit de leurs marchandises

Les autorités camerounaises viennent de mettre à la disposition des importateurs tchadiens, dans l’enceinte du port de Douala, un espace de 10 hectares qui servira désormais de base logistique pour les marchandises tchadiennes en transit sur le territoire camerounais.

Il s’agit d’une mesure visant à fluidifier et à sécuriser le transit des marchandises des opérateurs économiques de ce pays voisin au sein de la plateforme portuaire la plus fréquentée du Cameroun, après les nombreuses récriminations faites à l’encontre des autorités portuaires camerounaises par les importateurs tchadiens, qui n’ont de cesse de dénoncer les tracasseries vécues au port de Douala.

Lesquelles tracasseries et bien d’autres contingences, de l’aveu même des responsables du Port autonome de Douala (PAD), l’entreprise qui gère la plateforme de la capitale économique camerounaise, ont détourné plusieurs opérateurs économiques tchadiens et centrafricains du port de Douala.

En effet, apprend-on officiellement, l’attrait que les ports béninois et soudanais exercent de plus en plus sur les opérateurs économiques tchadiens et centrafricains, a fait perdre au port de Douala, environ 50% des parts de marché sur les marchandises à destination du Tchad et de la RCA.

Mais, en dépit de cette baisse de régime des opérateurs économiques tchadiens au port de Douala, pas moins de 340 milliards de francs Cfa de marchandises tchadiennes continuent de transiter chaque année au Cameroun, notamment grâce au corridor Douala-N’djamena.

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon0
erica
Author: erica

admin

Par
Brice R. Mbodiam

Laisser un commentaire

EnglishFrench
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
Facebook0
felis Aliquam sed risus commodo Nullam ut ultricies eleifend