Grâce à la hausse de la production locale, le Cameroun n’importe plus que 50% de sa consommation de gaz domestique, contre 80% auparavant

A côté de la production moyenne de 17 000 tonnes métriques (TM) de gaz domestique (encore appelé GPL), issue de la Sonara, la raffinerie publique, l’unité flottante de liquéfaction du gaz, mise en service l’année dernière dans la région du Sud (au large de la ville de Kribi), dispose d’une capacité de production de 30 000 TM de GPL.

Ces deux structures, depuis le 2ème trimestre 2018, permettent désormais de mettre sur le marché camerounais 47 000 tonnes de GPL, soit près de 50% de la demande nationale qui atteint 100 000 TM par an, selon la Société nationale des hydrocarbures (SNH).

En clair, grâce au projet de liquéfaction par unité flottante de Kribi, le Cameroun n’importe plus que 50% de sa consommation de gaz domestique, contre 80% par le passé.

Pour rappel, en 2017, ces importations effectuées par la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (CSPH) avaient officiellement englouti la somme de 22 milliards de francs CFA.

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon0
erica
Author: erica

admin

Par
BRM || Business in Cameroon

Laisser un commentaire

EnglishFrench
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
Facebook0
tristique velit, neque. id, dolor. libero. Donec