CAF : la gestion calamiteuse de Issa Hayatou et Ahmad Ahmad dénoncée

Un rapport de la situation financière de l’instance faîtière du football africain remet en cause la gestion du camerounais Issa Hayatou et son successeur malgache, Ahmad Ahmad. Si les informations produites par la société PwC à la demande de la Fifa sont fondées, les irrégularités et la mal-gouvernance financière observées vont créer de véritables ennuies aux dirigeants concernés.

Selon la presse anglo-saxonne (The New York Times, Associated Press, BBC), le rapport de la situation financière de la Confédération Africaine dé Football, confié à la société PwC par la FIFA, révélerait des irrégularités financières de la part de la CAF. L’audit en question indiquerait des « possibles abus de pouvoir », et des « ajustements frauduleux potentiels ». Surtout, les documents comptables disponibles depuis 2015 seraient jugés « peu fiables et peu dignes de confiance ». L’ancienne gouvernance dirigée par Issa Hayatou est donc aussi pointée du doigt puisque le président Ahmad a été élu en 2017.

Opacité dans la gestion des ressources financières allouées par la Fifa

Toujours selon ce document, sur 40 versements de la FIFA d’un montant total de 10 millions de dollars, seule l’utilisation de 5 versements représentant au total 1,6 million de dollars aurait été tracée dans les dépenses de la CAF. Le rapport ferait état de versements détournés pour l’achat de cadeaux. Les versements en question font partie des fonds de développement du football envoyés à la CAF par la FIFA. L’utilisation des 35 autres versements ne serait pas assez expliciteselon les écrits de PwC.

Folle rumeur et intoxication contre la CAF?

La CAF a répondu à ces allégations dans un communiqué. « Les réformes structurelles de la CAF continueront malgré les tentatives de dérailler ce processus par presse interposée. Le Comité Exécutif de la CAF se réserve par ailleurs le droit de poursuivre en justice tous les auteurs d’allégations mensongères et non fondées qui circulent depuis quelques jours dans la presse et sur les réseaux sociaux ».

La CAF indique que ce rapport concernait les comptes sur la période 2015-2018, correspondant en partie à la fin de l’ancienne équipe dirigeante. « Conscient des lacunes dans la gestion des affaires de la CAF et d’une gestion familiale de plus de 30 ans, le Comité Exécutif avait entériné le lancement d’un audit général le 11 avril 2019. (…) La conduite du changement après plusieurs décennies de gestion artisanale ne peut se concrétiser en quelques semaines», peut-on aussi lire. Et d’ajouter : « Le Comité Exécutif est résolu à finaliser la transformation de la CAF pendant son mandat.»A lire aussiFootball – Classement FIFA: le Sénégal toujours en tête en Afrique

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon0
Gaelle MAMBOU

Laisser un commentaire

EnglishFrench
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
Facebook0
Praesent lectus leo. in adipiscing eget ipsum id ut nunc tempus sem,