Symptômes, transmission, pandémie : tout ce qu’il faut savoir sur le coronavirus

Comment savoir si l’on est touché par le coronavirus ? La période d’incubation est-elle toujours de 14 jours ? Faut-il parler de pandémie ? Alors que le virus continue se propager dans le monde, France24 fait le point sur les dernières informations.

L’épidémie de coronavirus « est à nos portes », a assuré mardi 25 février le ministre français  de la Santé, Olivier Véran, tout en rappelant qu’aujourd’hui, il n’y avait « plus de malade en circulation en France ». Le pays reste en alerte face à un éventuel retour du virus, également appelé Covid-19, qui se propage désormais en Corée du Sud, en Iran et en Italie.

Faut-il plus craindre le Covid-19 qu’une grippe ? Voici les éléments scientifiques qui permettent de mieux comprendre le virus. 

  • Le nouveau coronavirus se comporte tout à fait comme les virus de la grippe, estiment les scientifiques qui ont étudié les échantillons de patients infectés en Chine. Cela implique qu’il peut se propager plus facilement qu’on ne le pensait.
     
  • Le Covid-19 se transmet de personne à personne lorsqu’un sujet infecté expire, tousse ou éternue. Il peut également se propager via des surfaces contaminées telles que des poignées de porte ou des garde-corps.
     
  • Les symptômes sont variés, comme de la fièvre, de la toux, un essoufflement et des difficultés respiratoires. Les cas bénins peuvent provoquer des symptômes de rhume, tandis que les cas graves peuvent provoquer une pneumonie, une maladie respiratoire aiguë sévère, une insuffisance rénale et la mort.
  • L’infection à Covid-19 a une période d’incubation comprise entre un et 14 jours, selon une étude du Journal of the American Medical Association. Un Chinois de 70 ans a développé les symptômes du coronavirus après une période d’incubation longue de 27 jours, mais cela reste exceptionnel, assurent les experts.
  • Toute personne ayant séjourné dans des zones à risque (Chine, Singapour, Corée du Sud, régions italiennes de Lombardie et Vénétie) doivent prendre leur température deux fois par jour, surveiller « l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…) » et porter un masque chirurgical lorsqu’elles sont en face d’une autre personne et lorsqu’elles doivent sortir, selon les recommandations du ministère.
  • Les spécialistes des maladies infectieuses et des virus estiment que chaque personne infectée dans l’épidémie infecte, en moyenne, deux à trois autres personnes.
  • Le taux de létalité se situe entre 2 % et 4 % à Wuhan et 0,7 % en dehors de Wuhan.
  • Il est prématuré de parler de pandémie, affirmait lundi 24 février l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les experts estiment en effet que l’épidémie n’est pas hors de contrôle dans le monde et ne provoque pas de décès à grande échelle.
  • La situation en Chine est globalement en voie d’amélioration, selon l’OMS : l’épidémie a connu un « pic », puis un « plateau », entre le 23 janvier et le 2 février, soit juste après la mise en quarantaine de Wuhan et ses 11 millions d’habitants.
  • Les scientifiques disent que le nouveau coronavirus est originaire de chauves-souris et est ensuite passé à l’homme, probablement via une espèce animale intermédiaire. Il fait partie d’une famille de virus qui tire son nom de sa forme au microscope : sphérique avec des pointes en forme de « couronne ».

Avec Reuters

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon0
richard fopa
Author: richard fopa

Laisser un commentaire

EnglishFrench
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
Facebook0
justo nec dictum elit. ipsum ut id elementum libero