Présidentielle américaine, J-236 : Bernie Sanders reste dans la course à l’investiture démocrate

Le sénateur indépendant du Vermont débattra comme prévu avec le favori Joe Biden le 15 mars, à Phoenix, dans l’Arizona.

Alors que le caucus de l’Iowa, première étape de la course à l’investiture démocrate pour la présidentielle du 3 novembre, s’est tenu le 3 février, « Le Monde » lance son carnet de bord de la campagne. Un point quotidien, cinq jours sur sept jusqu’en septembre, avec les faits de campagne, les publicités politiques, les sondages, les cartes et les chiffres qui permettent de suivre et de vivre la plus importante compétition électorale au monde.

  • Le fait du jour

Tout en reconnaissant à demi-mot que son déficit en termes de délégués est peut-être déjà insurmontable dans la course à l’investiture présidentielle démocrate, Bernie Sanders a promis de poursuivre sa campagne, mercredi 11 mars. Il débattra donc comme prévu avec le favori Joe Biden le 15 mars, à Phoenix, dans l’Arizona, un rendez-vous qu’il entend mettre à profit pour l’interpeller sur des dossiers placés au cœur de sa candidature.

« Trump doit être vaincu et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que cela se produise », a-t-il déclaré. « Dimanche soir, lors du premier débat en face-à-face de cette campagne, le peuple américain aura l’occasion de voir quel candidat est le mieux placé pour y parvenir », a-t-il ajouté, remisant les critiques les plus virulentes dont il avait gratifié Joe Biden quelques jours plus tôt.

Mardi soir, après de nouvelles défaites, Bernie Sanders était resté silencieux. « Alors que notre campagne a gagné le débat idéologique, nous perdons celui sur l’éligibilité », a déclaré le lendemain le sénateur indépendant du Vermont, constatant que les électeurs pensent que son adversaire, l’ancien vice-président, a les meilleures chances de battre Donald Trump en novembre.Article réservé à nos abonnés Lire aussi  Primaires démocrates : une « révolution du centre » porte Joe Biden

« C’est ce que croient aujourd’hui des millions de démocrates et d’indépendants », a-t-il été forcé de reconnaître avant d’ajouter qu’il reste convaincu d’être le meilleur choix. Il a promis de faire pression sur Joe Biden pour obtenir dimanche des réponses notamment à propos des millions d’Américains qui n’ont pas d’assurance-maladie.

Après avoir mis en avant sa domination écrasante parmi les jeunes électeurs, le sénateur a poursuivi : « Je dis à l’establishment démocrate, pour gagner à l’avenir, vous devez gagner les électeurs qui représentent l’avenir de notre pays. » « Vous devez parler des questions qui les préoccupent. Vous ne pouvez pas simplement être satisfait en remportant les voix de personnes plus âgées », a-t-il ajouté.

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon0
richard fopa
Author: richard fopa

Laisser un commentaire

EnglishFrench
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
Facebook0
mi, dapibus eleifend accumsan in justo suscipit mattis sit ut elit.