Cocotte-minute africaine : combien de temps avant l’explosion ?

Élections tendues en Côte d’Ivoire et en Guinée, putsch au Mali, processus électoraux contestés, absence de renouvellement des classes politiques, défiance des citoyens vis-à-vis de leurs élites… Les motifs d’inquiétude sont légion. Un sursaut démocratique est-il possible ?

Il fut un temps, pas si lointain – c’était lors de la décennie précédente – où l’Afrique de l’Ouest s’illustrait en matière de démocratie. Les alternances se multipliaient à un rythme effréné : Côte d’Ivoire (malgré la crise post­électorale), Sénégal, Guinée, Bénin, Ghana, Gambie, Niger, Cap-Vert… Le Mali élisait triomphalement Ibrahim Boubacar Keïta pour mettre fin aux affres d’un coup d’État. Roch Marc Christian Kaboré tournait la page de la révolution qui avait précipité la chute de Blaise Compaoré. Nous étions fiers et espérions que ces petites victoires feraient tache d’huile.

Désillusion et défiance

Las ! Le vent tourne vite, et la supposée vigilance des grandes puissances, qui disent veiller au grain, n’obéit qu’à leurs intérêts. La séquence électorale qui s’annonce aujourd’hui dans la région n’a rien de rassurant, bien au contraire.

D

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon0

Laisser un commentaire

EnglishFrench
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
Facebook0
suscipit id adipiscing in Aliquam Curabitur Praesent odio eleifend Aenean diam