CINQ RAISONS POUR LESQUELLES GRIEZMANN DOIT RESTER AU BARÇA

Antoine Griezmann est de nouveau annoncé comme possible partant cet été. Mais son intérêt est de continuer avec le Barça. On vous dit pourquoi.

Depuis quelques heures, la rumeur d’une possible séparation entre Antoine Griezmann et le FC Barcelone a refait surface. Le Mâconnais aurait des touches avec des géants du championnat anglais, et cet intérêt émanant du Royaume ne le laisserait pas insensible. S’il venait à succomber aux sirènes de Premier League, il n’aura fait qu’une seule saison en Catalogne. Un tel scénario lui offrirait la possibilité de rebondir dans un environnement nouveau, mais il n’est pas certain que changer de clubs une deuxième fois en un peu plus d’un an lui serait vraiment profitable. Cette perspective semble même comporter de nombreux risques et ce qui parait à première vue être une solution pourrait bien devenir un problème. Voici cinq raisons pour lesquelles l’international tricolore gagnerait à faire le choix de la stabilité.

Parce que partir sur un échec n’est jamais bon

Si Griezmann fait partie des tous meilleurs joueurs français depuis plusieurs années c’est parce que c’est un joueur de grande qualité. Mais pas seulement. L’ancien attaquant de l’Atlético est aussi un grand compétiteur, qui ne baisse pas les bras au moindre écueil. Cette première saison à Barcelone n’a pas été une énorme réussite, mais cela ne devrait pas le déstabiliser au point de vouloir changer d’air. À moins qu’il n’ait reçu des signes négatifs de la part du vestiaire quant à son intégration sur la durée, il a toutes les raisons du monde de vouloir persévérer et insister pour pouvoir s’imposer au sein d’un des plus grands clubs d’Europe. C’était son rêve depuis très longtemps, et il serait dommage d’y faire une croix sous prétexte d’une première campagne délicate. S’il parvient à tirer son épingle du jeu après avoir traversé cette zone de turbulences, il n’en sortira que grandi.

Parce que l’exemple de Coutinho a de quoi le décourager

Au-delà du fait de ne pas se précipiter face aux évènements contraires, « Grizou » peut aussi se demander si partir est vraiment une bonne solution. Ou, plus précisément, si quitter le Barça en ayant manqué de convaincre est bon pour sa carrière, indépendamment de la destination qu’il choisira. Même si chaque cas est différent, l’exemple récent de Philippe Coutinho démontre qu’un départ n’est pas forcément synonyme de rebond. Le Brésilien a déçu à Barcelone, mais il n’a pas brillé beaucoup plus au Bayern et aujourd’hui il est de retour à Nou Camp avec l’objectif de rattraper le temps perdu et gagner enfin sa place. Évidemment, un transfert sec ne peut se comparer à un prêt, mais il n’empêche qu’échouer au sein d’une grande équipe européenne n’est jamais bon pour le moral et encore moins pour la réputation du joueur. Et pour ceux qui doutent vite en leurs capacités, cela pourrait même constituer le début du déclin dans une carrière.

Parce que Griezmann n’a connu que la Liga jusqu’ici

Griezmann plait aux Anglais. C’est flatteur, mais est-ce que le profil du Français colle bien aux caractéristiques de ce championnat ? L’interrogation est légitime, a fortiori pour un élément qui n’a connu jusqu’ici que la Liga. Le Français a fait ses débuts professionnels à la Real Sociedad en 2009, et les 584 matches qu’il a joués depuis l’ont été tous avec une équipe ibérique. Saura-t-il briller et montrer son savoir-faire dans un contexte différent ? Des exemples plaident en faveur d’un oui, et d’autres en faveur d’un non, mais la seule certitude c’est qu’il n’y a aucune garantie. Et dans ce cas, il serait peut-être mieux de s’entêter pour prendre ses marques à Barcelone et dans une ligue où il a tous ses repères plutôt que chercher fortune ailleurs sans la moindre certitude que cela puisse (mieux) fonctionner.

Parce que Koeman compte sur lui

Pour bien performer, la première condition est la confiance de son coach. À priori, Griezmann l’a. A peine intronisé à son poste, Ronald Koeman a tenu à témoigner à l’international tricolore l’estime qu’il a pour lui. Il l’a fait en louant ses qualités, mais aussi en promettant de le faire jouer à son poste. C’est bien une preuve qu’il veut en faire l’un des éléments centraux de son projet. Une intention que n’avaient pas Ernesto Valverde et Quique Setién. Même s’il convient d’observer comment cela se traduira sur le terrain et se demander si le coach néerlandais ne changera pas d’approche à la première prestation manquée du Mâconnais, on ne peut que reconnaitre que c’est encourageant. Attaquer un exercice dans ces circonstances est toujours plaisant, d’autant plus que les compteurs sont remis à zéro. Et si le coach batave tient à sa promesse de n’accorder aucun passe-droit dans l’effectif, il y aura une raison supplémentaire de croire en la possibilité d’assurer définitivement une place de titulaire.

Parce qu’il y a l’Euro dans un an

La dernière raison qui devrait pousser Griezmann à rester en Catalogne, c’est le fait qu’il y a une échéance ultra-importante avec l’Équipe de France dans un an. L’Euro ayant été repoussé de douze mois, l’attaquant devra donc se préparer pour cette compétition tout au long de la saison 2020/2021. Et quelle meilleure façon de le faire que d’être compétitif avec son club. Pour « Grizou », cela rejoint les points évoqués plus haut avec cette part d’inconnu qui escorte un transfuge au sein de sa nouvelle équipe. Un impact immédiat est toujours possible surtout pour un joueur de niveau international, mais dans le cas contraire l’adaptation pourrait s’avérer être longue et se transformer en précieux temps perdu. Surtout lorsqu’on projette sur la durée, et avec l’objectif d’être au top lors des rendez-vous importants. Des détails que Griezmann a certainement dû intégrer dans sa réflexion, si tant est qu’il ait vraiment songé à changer de clubs. Car il est tout à fait possible que l’international tricolore n’ait jamais envisagé à tourner le dos au Barça.

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon0

Laisser un commentaire

EnglishFrench
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
Facebook0
odio ut elit. felis vulputate, sit quis suscipit