Coronavirus: l’obésité «  augmente les risques de Covid-19  »

L’obésité double le risque d’hospitalisation suite au Covid-19 et augmente le risque de mourir de près de 50%, selon une analyse mondiale.

L’obésité rend plus probables d’autres maladies telles que le diabète et l’hypertension artérielle, selon les chercheurs américains.

Avec un système immunitaire affaibli, cela peut rendre ces personnes plus vulnérables à la forme sévère du Covid-19 .

Les chercheurs préviennent également qu’un vaccin contre le coronavirus pourrait être moins efficace chez les personnes obèses.

Cette conclusion est basée sur le fait que les vaccins contre la grippe ne fonctionnent pas assez bien chez les personnes dont l’indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 30.

L’équipe de l’Université de Caroline du Nord, a examiné les données de 75 études provenant du monde entier, incluant près de 400 000 patients.

Elle a constaté que les personnes souffrant d’obésité et de Covid-19 sont deux fois plus susceptibles de se retrouver à l’hôpital et 74% plus susceptibles d’être admises aux soins intensifs. Elles sont également plus à risque de mourir de la maladie causée par le coronavirus.

Des études menées au Royaume-Uni ont montré des risques similaires pour les personnes en surpoids, incitant le gouvernement à introduire de nouvelles mesures pour lutter contre l’obésité.

Le professeur Barry Popkin, qui a dirigé l’étude du département de nutrition de l’Université de Caroline du Nord, a déclaré que les risques d’être obèse et d’avoir Covid-19 sont « beaucoup plus élevés que prévu ».

Il a déclaré qu’une alimentation plus saine devait être une priorité dans de nombreux pays, avec moins de boissons sucrées et beaucoup moins de malbouffe et d’aliments transformés dans l’alimentation des populations.

L’obésité est liée à un certain nombre de maladies qui exposent également les personnes à un risque plus élevé de contracter le Covid-19.

coronavirus
coronavirus

Cela peut également entraîner une plus grande inflammation dans le corps, réduire la capacité du corps à combattre les infections et exercer plus de pression sur les autres organes, ainsi que sur la respiration.

 »Les chercheurs en vaccins devraient examiner comment ils affectent les personnes obèses », a déclaré le professeur Popkin à propos d’un vaccin contre le coronavirus.

Il craint qu’un vaccin, lorsqu’il est prêt à être utilisé, puisse être moins efficace dans une population avec un pourcentage élevé de personnes obèses.

Avec une augmentation de l’obésité dans le monde et 20% des personnes en surpoids ou obèses dans presque tous les pays – au Royaume-Uni et aux États-Unis, le taux est proche de 66% – comprendre comment les traitements et les vaccins fonctionnent dans ce groupe est « critique », selon la recherche.

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon0

Laisser un commentaire

EnglishFrench
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
Facebook0
suscipit facilisis adipiscing felis odio libero. ante. Donec libero