Sanctions : Saint Eloi Bidoung exclut temporairement du Rdpc

Saint Eloi Bidoung écope d’une suspension de 36 mois au terme des assises de la Commission de discipline du  Rassemblement démocratique du peuple camerounais.

La Commission de discipline du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) a rendu sa copie. Il en est que les militants du parti à l’instar de Saint Eloi Bidoung qui ont été traduits devant la Commission de discipline ont été punis. L’ancien adjoint au maire de Yaoundé 6 est donc exclu temporairement des rangs du parti et pour une période de 36 mois. On n’a pas encore eu sa réaction comme il l’avait fait lors de sa convocation.

«On m’a convoqué parce qu’on estime que j’ai posé un acte d’indiscipline en me portant candidat contre le candidat investi par le président national. On me reprochait également mes prises de positions habituelles dans mes tribunes ou sur les plateaux de télévision où je critique ouvertement les cadres du parti et le secrétaire général du Comité central du RDPC», avait-il déclaré dans les colonnes du quotidien Le Messager.

Il n’y a pas que Saint Eloi Bidoung qui est sanctionné, il y a aussi pour ceux des militants traduits devant la Commission de Mafany Musonge et qui sont connus, le maire de Yaoundé 1er, Jean Marie Abouna, le sénateur du Sud, Grégoire Mba Mba ou encore Charles Atangana Manda, haut-cadre du ministère de la Communication. Ils ont reçu un blâme. 

Il y a le maire de la ville de Kribi, Guy Emmanuel Sabikanda, qui écope d’une exclusion de 18 mois, alors que son camarade, le journaliste Alex Mimbang, maire de Nguélémendouka, est exclu pour 12 mois. Peine identique pour l’ancien ministre Patrice Amba Salla, exclu pour un an.

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon0

Laisser un commentaire

EnglishFrench
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
Facebook0
ultricies venenatis Aliquam id, Donec elit. ut ut