Elections régionales: Célestin Bedzigui président du Pal lance un appel à candidature en direction des militants d’autres partis politiques

Elections régionales: Célestin Bedzigui président du Pal lance un appel à candidature en direction des militants d’autres partis politiques

Célestin Bedzigui affirme que sa formation politique le Parti de l’Alliance libérale est prête à accueillir tous ceux qui veulent être candidat aux élections régionales du 6 décembre et qui ne tombent pas sous le coup des conditions d’inéligibilité prévues par les lois en vigueur.

Le Parti de l’Alliance Libérale (Pal) de Célestin Bedzigui est prêt à investir pour les élections régionales, les militants des autres formations politiques qui jouissent de tous leurs droits civiques et qui ne tombent pas sous le coup des conditions d’inéligibilité prévues par les lois en vigueur. Comme autre condition, le président du Pal demande à ceux-ci de s’assurer qu’ils aient démissionné officiellement de leurs anciens partis. «Peuvent notamment solliciter l’investiture du Pal les élus locaux libérés de manière formelle de leur adhésion à toute autre formation politique», peut-on lire dans le communiqué qu’il a sorti à cet effet.

Pour Célestin Bedzigui, les élections régionales se présentent comme un moyen qui leur est offert pour contrer le champ d’influence du parti au pouvoir le Rassemblement démocratique du peuple camerounais.

 «Nous avons la volonté de convaincre les élus locaux qui constituent le Corps électoral de la nécessité d’un changement d’esprit et de figures qui ont pris en otage la représentation des populations, sans résultat depuis des décennies et qui à l’occasion des élections régionales voudraient élargir leur champ d’influence stérile. Pour les contrecarrer, nous entendons insuffler une pensée dynamique et novatrice pour arrêter la déliquescence de notre système de représentation des populations», a écrit le premier adjoint au maire de la localité de Monatélé.

Les élections régionales étant fixées au 6 décembre 2020, pour le président du Pal, de cette période à cette date, il y a assez de temps pour convaincre l’électorat.

«Nous devons mettre toute nos énergies pour barrer la route à ceux-là qui veulent faire du Conseil régional le réceptacle des rétributions politiques indue à des individus n’ayant jamais manifesté le moindre intérêt pour les populations et de ce fait incapables de soutenir sur le tard leurs revendications. Nous aurons deux mois pour rappeler au corps électoral leur responsabilité citoyenne et morale envers les populations qui les ont choisis en premier ressort et les libérer des manœuvres d’intimidation et d’exploitation politique dont ils sont victimes», a écrit Célestin Bedzigui.

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon0

Laisser un commentaire

EnglishFrench
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
Facebook0
ut Curabitur suscipit quis tempus dolor.