Cameroun – Douala: Le RDPC envisage des rassemblements pour contrer les manifestations projetées du MRC

Une marche du RDPC

Le président de la section des jeunes du RDPC du Wouri II a saisi à cet effet, le sous-préfet de l’arrondissement de Douala 2è.

Le Cameroun tout entier est sur le qui-vive à quelques jours du 22 septembre 2020. C’est la date annoncée pour le début des manifestations dites pacifiques, initiées par l’opposant Maurice Kamto, en vue du départ du Président Paul Biya du pouvoir.

En face, des stratégies sont mises en œuvre afin de contrer les velléités du président national du MRC et de ses militants.

Le ministre de l’Administration Territoriale a d’ores et déjà menacé de recourir aux forces de maintien de l’ordre afin de procéder à l’interpellation et à la mise en détention administrative de tous les donneurs d’ordre et éventuels manifestants. A cela, il faut ajouter l’interdiction jusqu’à nouvel ordre, par les gouverneurs du Centre, du Littoral et de l’Ouest de toute manifestation non déclarée.

Au sein du RDPC, le parti présidentiel, l’on se prépare aussi à la ‘‘riposte’’.  Dans l’arrondissement de Douala 2è, la section de l’OJRDPC, l’organisation des jeunes du parti, envisage la tenue ce même 22 septembre, de «contre manifestations énormes, républicaines et patriotiques de défense des Institutions de la République et des acquis de Douala 2 en particulier, et de Douala en général», écrit Charles Elie Zang-Zang, le président de ladite section, dans une déclaration de manifestation publique, adressée au sous-préfet du 2è arrondissement de la capitale économique camerounaise.

Lettre OJRDPC de Douala 2 (c) capture d’écran

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon0
MAX NDASSI
Author: MAX NDASSI

Laisser un commentaire

EnglishFrench
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
Facebook0
sed dolor Praesent commodo pulvinar neque.