Les partisans de Paul Biya menacent de descendre dans la rue pour contrer le MRC

Les partisans de Paul Biya menacent de descendre dans la rue pour contrer le MRC

Ils projettent, toujours le 22 septembre prochain, une contre-manifestation pour déjouer les plans de Maurice Kamto.

L’opposant Maurice Kamto a prévu d’organiser le 22 septembre prochain des manifestations contre les élections régionales du 06 décembre 2020. Le leader du MRC  juge inopportun d’organiser ce scrutin dans un contexte de conflit dans les régions anglophones.

En Face, les partisans du chef de l’Etat et les militants du parti au pouvoir ne comptent pas rester sans faire. Ils projettent, toujours le 22 septembre prochain,  une contre-manifestation. Une autorisation de manifestations publiques a été déposée auprès du sous-préfet de Douala 2è.

Défendre les institutions du pays

Ces manifestations visent à défendre les institutions de la république. « Le président du MRC et ses militants et sympathisants veulent faire une marche insurrectionnelle pour faire partir le président élu par 71% de camerounais. Les partisans de ce dernier menacent de descendre aussi dans la rue pour contrer ceux du MRC. Il y a un risque évident d’affrontement des deux camps dans la rue », craint Jean De Dieu Momo, le ministre délégué à la Justice. Il s’est exprimé jeudi sur son compte Facebook.

Selon le membre du gouvernement, les autorités ont le devoir de protéger les Camerounais. Ainsi que leurs biens. D’où la multitude d’arrêtés interdisant les manifestations et réunions publiques non autorisées. « La responsabilité incombe donc à l’administration de protéger l’ordre public et d’empêcher la minorité des marcheurs du MRC d’aller se faire massacrer par la majorité. Voilà le problème », explique-t-il.

«… protéger ses brebis égarées »

Pour l’homme politique, personne n’a peur d’une minorité d’un petit parti politique comme le MRC. Le seul souci de l’Etat  c’est « de protéger ses brebis égarées. C’est ça le problème et ça me parait justifier que les autorités n’acceptent pas un dérapage incontrôlé du fait d’un leader irresponsable qui conduit ses militants à l’affrontement au cours duquel ils peuvent être blessés ou pire. C’est le rôle de L’Etat responsable. Il y a des suicidaires dans toutes les sociétés mais L’Etat a le devoir d’empêcher les gens d’aller au suicide collectif. »

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon0
MAX NDASSI
Author: MAX NDASSI

Laisser un commentaire

EnglishFrench
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
Facebook0
id justo pulvinar elit. mattis mi, mattis dolor. Sed quis libero.