Cameroun anglophone: les séparatistes lancent une cryptomonnaie, l’«ambacoin»

Au Cameroun, les séparatistes anglophones de l’Ambazonie viennent de créer une cryptomonnaie, une monnaie virtuelle afin de donner des attributs à leur entité : l’« ambacoin ». Ils espèrent qu’elle pourra être cotée à partir de ce lundi 24 décembre.

L’« ambacoin » a une portée symbolique pour l’Ambazonie, la région camerounaise anglophone dont aucun pays ne reconnaît l’indépendance auto-déclarée par les séparatistes le 1er octobre 2017.

Pour eux, l’ambacoin est un instrument qui va soutenir leur projet de souveraineté. Ils se sont appuyés sur la technologie qui a permis l’émergence du bitcoin, la plus connue de la multitude de monnaies virtuelles qui existent aujourd’hui.

Mais pour que leur pari réussisse en partie, il faudrait d’abord que des bourses d’échanges valident l’ambacoin en l’admettant dans leurs cotations. Ce n’est qu’à ce moment que cette monnaie virtuelle pourrait s’échanger et donc être convertie en devises.

Financement de l’indépendance

Car l’objectif des séparatistes est de financer la construction de la nation ambazonienne et notamment leur lobbying auprès des organisations internationales et d’utiliser les fonds récoltés pour lancer des projets d’investissement pour une future nation indépendante qu’ils appellent de leurs vœux.

Allergiques au contrôle de l’Etat central camerounais, les séparatistes fondent leurs espoirs sur une technologie qui échappe à tout contrôle des banques centrales et qui a ses propres règles. Le bitcoin par exemple a mis cinq à six ans avant de connaître sa popularité, mais beaucoup d’autres monnaies virtuelles restent peu connues.

erica
Author: erica

admin

Par
RFI

13 réflexions sur “Cameroun anglophone: les séparatistes lancent une cryptomonnaie, l’«ambacoin»

  1. Ping : Fit
  2. Ping : 토토사이트
  3. Ping : copy panerai
  4. Ping : porn
  5. Ping : porn
  6. Ping : vao w88
  7. Ping : wede qq
  8. Ping : 안전바카라
  9. Ping : Hazel
  10. Ping : Lucy

Vous avez peut-être manqué

EnglishFrench
ipsum id consectetur efficitur. dictum fringilla mi,