mer. Jan 29th, 2020

Ambassadeur Bindzi : « Leur langage et leurs actes sont ceux de la violence et de la haine des institutions, ainsi que de ceux qui les incarnent.»

Suite aux incidents provoqués à Genève par quelques dizaines de membres de la diaspora camerounaise, généreusement supportés par des médias genevois, l’ambassadeur du Cameroun en Suisse, Léonard Bindzi, nous livre son point de vue.

Monsieur l’ambassadeur, aujourd’hui la presse suisse couvre le séjour privé du Président Biya à Genève, que pensez-vous de cette situation ?

Je ne vois pas l’intérêt pour la presse de couvrir cette visite qui, comme vous le relevez, est une visite privée. Je ne connais pas beaucoup de personnes qui seraient ravies de cette irruption insolite dans leur vie privée. Je m’interroge sur ce que cela cache.

Est-ce que la presse suisse vous a contacté à ce sujet ?

Je n’ai nullement été contacté par aucun organe de presse suisse. Il y a pourtant des sujets d’intérêt au Cameroun, autre que cette visite , qui devraient intéresser la presse suisse: la coopération exemplaire Suisse-Cameroun, l’économie, le tourisme, les prouesses des sportifs camerounais, etc. en font partie.

Qui sont ces opposants ?

Je ne sais pas si ce sont des opposants. Il me semble plutôt que ce sont des casseurs professionnels internationaux du genre “Black Bocks”. Leur langage et leurs actes sont ceux de la violence et de la haine des institutions, ainsi que de ceux qui les incarnent. D’ailleurs la quasi-totalité d’entre eux ne résident pas en Suisse, un pays dont les habitants sont connus mondialement pour leur respect des lois et règlements, leur amour de l’ordre et de la discipline. C’est une honte.

Connaissez-vous leurs revendications ?

Est-ce que ce sont des opposants? Vous connaissez leur programme politique? Ce sont des casseurs. Voyez les saccages occasionnés à l’ambassade à Paris et à Berlin qu’ils n’ont pas honte d’assumer. Quelles revendications voulez-vous qu’un casseur puisse avoir? Ils n’ont que des mots d’ordre creux, avec un agenda caché, pour tromper l’opinion, faire sensation. La violence, la haine. Voilà leur programme, leurs revendications.

Votre pays est victime de conflits violents dans le Nord Est, le Sud-Ouest et dans le Nord Cameroun, comment évolue cette situation ?

La situation est sous contrôle dans l’ensemble du pays. Sous contrôle ne veut pas dire que l’on n’enregistre pas, ici et là, quelques incidents plus ou moins mineurs. Vous êtes spécialiste des médias, vous savez ce qui y est relaté à longueur de journée, entre autres informations. Par ailleurs, le Chef de l’Etat, S.E. Paul BIYA mets tous ses  efforts et sa détermination pour venir à bout de toutes les poches d’insécurité, y compris par le dialogue.

Le Cameroun a été félicité par l’ONU pour ses actions de prises en charge des réfugiés. Que représente cette charge pour votre pays ?
Le Cameroun a une longue expérience dans la gestion des réfugiés avant même que l’insécurité ne cherche à s’enraciner dans notre pays. En effet, des réfugiés de différents pays, voisins ou lointains, ont souvent été accueillis de fort belle manière au Cameroun, qui a une longue tradition d’hospitalité. L’appréciation de l’ONU pour la gestion de nos déplacés internes et nos propres réfugiés n’est pas une surprise. Bien entendu, le pays et même les populations des autres parties du pays, consentent d’énormes sacrifices pour la solidarité nationale. Ce qui est louable.

error
erica
Author: erica

admin

Par
nvestir au Cameroun

10 réflexions sur “Ambassadeur Bindzi : « Leur langage et leurs actes sont ceux de la violence et de la haine des institutions, ainsi que de ceux qui les incarnent.»

  1. Ping : aff-casino.com
  2. Ping : pasar poker
  3. Ping : agen qiuqiu99
  4. Ping : Bali,Indonesia
  5. Ping : spring backdrop

Vous avez peut-être manqué

WhatsApp chat
EnglishFrench
elit. risus. Sed nec mattis neque. dolor Aliquam adipiscing porta. ut