Trafic de médicaments : la douane camerounaise se réarme

Les responsables de l’administration douanière du Cameroun sont à l’école des techniques des techniques de lutte contre les trafics de médicaments illicites à Douala depuis quelques jours.

Le commerce illicite du médicament prend de l’ampleur dans la république du Cameroun. En plus de sa qualité douteuse et son effet néfaste sur la santé des populations qui s’empoisonnent la vie au quotidien, les conséquences sur l’économie sont nombreuses d’où l’urgence de la lutte contre le trafic de ces médicaments. Même si dans le cadre de la mission Halcom III, plus de 150 sacs de médicament et près de deux cents cartons ont été saisis par la douane camerounaise, au courant de ces derniers mois, il faut reconnaitre que des efforts restent encore à faire dans ce secteur pour réduire de manière drastiques les quantités de médicament illicites importés au Cameroun et pourquoi stopper contrairement cette pratique là.

Pour réussir cette mission non des moindres, les responsables de la douane camerounaise suivent un séminaire de formation sur les techniques d’enquêtes, de recherche et de tracking des médicaments illicites au Cameroun. Un séminaire organisé avec l’appui de l’organisation mondiale de la Douane. Lors de ce séminaire de formation à laquelle ont également pris part les responsables du ministère de la santé publique et plus précisément ceux de la direction de la phârrtiàcie des médicaments et des laboratoires, ces derniers ont été édifiés sur les nouvelles technologies permettant de se renseigner sur les médicamenté à travers le code Bar, on a également mis à leur disposition des techniques de serialisation des boites de. médicaments et la liste1 dès -médicaments– retirés du ‘circuit*. Pendant cette formation, une cartographie sur les risques de trafic de médicaments a aussi été développée.

Lors de la cérémonie d’ouverture de ce séminaire, Mendounga georges, Chef secteur Douanes Littoral Un est revenu sur l’importance de ce séminaire. Il a surtout invité les participants à être très attentifs et appliqué pour être efficace sur le terrain dans les jours qui suivent. Il a aussi laissé entendre que la phase pratique de cette formation qui se déroulera, à l’aéroport et au Port autonome de Douala permettra aux apprenants d’être bien outillé pour stopper la montée des importations des médicaménts illicites.

Pour un succès de cette lutte, Adefalou Maurice, Administrateur technique et responsable du programme droit de propriété intellectuelle santé et sécurité à l’organisation de mondiale de la santé(Oms) a prêché l’union autour de cette lutte. D’après celui qui déclare le rôle de l’organisation internationale de la Douane a pour mission de lutter contre le trafic illicite, seule une action concertée entre les douaniers les médecins et tous le corps de la médecine dans son ensemble peut limiter le trafic illicite des médicaments. Il a plaidé pour l’implication de tous dans cette lutte.

erica
Author: erica

admin

Vous avez peut-être manqué

EnglishFrench
velit, adipiscing diam vulputate, odio mattis ut Phasellus