« Au Sahel, respecter et faire respecter l’espace humanitaire »

French soldiers of the "Belleface" Desert Tactical Group (GTD) conduct an area control operation in the Gourma region during the Operation Barkhane in Ndaki, Mali, July 27, 2019. Picture taken July 27, 2019. REUTERS/Benoit Tessier - RC1CF9787B30

TRIBUNE Patrick Youssef Directeur régional adjoint pour l’Afrique au CICR, Patrick Youssef rappelle les défis posés par la fragmentation des conflits, notamment au Burkina Faso, au Mali et au Niger.

Tribune. Alors que les dirigeants africains et étrangers, ainsi que des ministres et militaires haut gradés, se réunissent à Dakar pour discuter de la paix et de la sécurité en Afrique, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) rappelle les défis posés par la fragmentation des conflits et encourage les Etats et leurs partenaires à jouer un rôle positif afin de préserver l’espace humanitaire.

Ces derniers mois, la situation a continué à se dégrader dans le nord du Burkina Faso où la violence armée a notamment poussé près d’un demi-million de personnes à prendre la fuite pour trouver refuge ailleurs dans le pays. Les structures médicales ont été particulièrement affectées par ces violences : près d’une centaine de centres de santé ont dû fermer.Lire aussi  Le Tchad appelé à la rescousse de l’armée française au Sahel

Plus largement dans la région du Sahel, les violences et les kidnappings contre les acteurs humanitaires se sont multipliés. L’émergence de nouveaux groupes et leur fragmentation ont rendu de plus en plus difficile l’obtention de garanties pour se déplacer dans les zones affectées par la violence. Au cours de l’année, au Mali et au Niger, les organisations humanitaires, y compris le CICR, ont enregistré des actes de violences, attaques et menaces visant leurs personnels, leurs moyens de transport et leurs installations.

Secours à caractère impartial

En août, le CICR a dû suspendre temporairement ses activités dans la région de Tombouctou, le temps d’évaluer la situation et d’obtenir les garanties nécessaires à la sécurité de ses équipes. A cela sont venues s’ajouter d’autres mesures ou restrictions ayant pour effet de limiter fortement voire de suspendre l’acheminement d’envois de secours à caractère impartial et humanitaire aux personnes civiles privées de biens essentiels à leur survie.

erica
Author: erica

admin

14 réflexions sur “« Au Sahel, respecter et faire respecter l’espace humanitaire »

  1. Ping : judi online
  2. Ping : smoke shop
  3. Ping : warnetqq
  4. Ping : uganda

Vous avez peut-être manqué

EnglishFrench
neque. libero dapibus Curabitur tempus accumsan