« Black Friday » : en France, mobilisation contre Amazon et la surconsommation

ANV-COP 21 (non violent action - Climate Change Conference 21) and Les Amis de la Terre (Friends of the Earth) activists block an Amazon centre in Bretigny-sur-Orge on November 28, 2019, to protest against the company's labour policies and impact on climate change. / AFP / Thomas SAMSON

Depuis jeudi, les associations de lutte pour le climat et l’environnement multiplient les opérations contre les centres logistiques et commerciaux. Les opérations se poursuivent vendredi devant le siège d’Amazon dans les Hauts-de-Seine.

Comme une répétition générale. En bloquant les accès du centre logistique d’Amazon, à Brétigny-sur-Orge (Essonne), jeudi 28 novembre, la cinquantaine de militants d’ANV-COP21 (Action non violente-COP21) et des Amis de la Terre ont donné le coup d’envoi des mobilisations contre la surconsommation dont le Black Friday est, selon eux, le symbole.

Dès 14 heures, les activistes ont empilé des bottes de paille et des réfrigérateurs, des machines à laver et des cuisinières récupérés dans des décharges pour empêcher les dizaines de camions, immatriculés en Lituanie, en Allemagne, en Belgique… de pénétrer sur l’immense site de 150 000 mètres carrés, récemment ouvert en août – Amazon en compte une vingtaine en France, dont une petite dizaine de centres logistiques. Se couchant par terre pour retarder une éventuelle évacuation, les militants ont aussi tendu des banderoles « Amazon, pour le climat, pour l’emploi, stop expansion, stop surproduction ».Article réservé à nos abonnés Lire aussi  Le nouveau site d’Amazon en France, symbole de son ambition dans l’automatisation

« On reproche à Amazon d’avoir une politique destructrice pour la planète, pour les conditions sociales et le Black Friday permet à cette société de réaliser un chiffre d’affaires exponentiel », a dénoncé Sandy Olivar Calvo, porte-parole d’ANV-COP21.

Alors que des centaines de salariés devaient patienter, non sans protester pour certains car ils ne pouvaient quitter les lieux, lors du changement d’équipe en milieu de journée, les militants ont manifesté leurs intentions de rester jusqu’au lendemain matin, la plupart étant arrivés équipés de duvet. Les prises de parole se sont succédé, sous un ciel plombé, percé à de rares occasions par de timides rayons de soleil.

erica
Author: erica

admin

Vous avez peut-être manqué

EnglishFrench
pulvinar dolor et, sit at ut