Gianni Infantino et Samuel Eto’o au pays d’Ahmad Ahmad

Le président de la Fédération internationale de football association (Fifa) qu’accompagnait la légende du football africain, ont rencontré le 25 novembre président de la République de Madagascar, Andry Rajoelina, au palais présidentiel d’lavoloha à Antananarivo, la capitale du Madagascar.

Accompagné d’une délégation comprenant Fatma Samoura, la secrétaire générale et déléguée générale de la Fifa pour l’Afrique, Ahmad, le président de la Confédération africaine de football (Caf), Raoul Arizaka Rabekoto, président de la Fmf, Samuel Eto’o, Fifa Legend et conseiller spécial du président de l’instance faîtière du football africain, et Youri Djorkaeff, lui aussi Fifa Legend et directeur de la Fondation Fifa, le numéro 1 de la maison mère du foot mondial a discuté du développement du football et des jeunes talents prometteurs de Madagascar. S’exprimant à l’occasion de cette réunion, Infantino a déclaré : « Madagascar dispose de nombreux footballeurs de grand talent. Le parcours des Bareas lors de leur toute première Coupe d’Afrique des Nations cette année a été formidable. Avec l’aide de notre soutien continu pour nos amis de la Fmf et avec les encouragements du gouvernement malgache, j’espère et je suis convaincu que nous verrons des résultats encore plus positifs dans un avenir proche.

A lire aussi

Mondial-2026: Le Maroc « mobilisé » pour sa candidature « africaine »

Le président de Madagascar de son côté : « C’est un très grand honneur de recevoir votre visite aujourd’hui. Nous sommes très fiers de la progression de notre équipe nationale et votre présence ici même renforce notre envie de voir le football évoluer à Madagascar. Notre jeunesse fait notre force. Notre population est très jeune et l’investissement dans le sport et en particulier dans le football est l’une de nos grandes priorités. » À la suite de sa rencontre avec Le président Rajoelina, la délégation s’est rendue dans les bureaux de la Fmf où elle a rencontré le président de la FmfRabekoto et les membres du Comité exécutif avant de prendre part à une conférence de presse.

Le procès des infrastructures 

Au centre des discussions également, La piètre qualité des infrastructures. Et que ce soit au palais présidentiel ou dans les locaux de La Fédération, Gianni Infantino a parlé sans détour. Impossible d’accueillir des matchs internationaux au vu de l’état des stades de la Grande Île, notamment celui de la capitale Antananarivo. « Je ne sais pas si on peut appeler cela un stade ! » a-t-il lancé aux cadres de La Fmf.

« Le stade actuel ne correspond pas du tout aux normes internationales. On est obligés de devenir très stricts à ce sujet. Si les choses ne changent pas, il ne peut pas y avoir de matchs internationaux, de matchs de qualifications de la Coupe du monde. Ça serait vraiment parce que l’équipe nationale de Madagascar aujourd’hui est une des meilleures équipes en Afrique avec des vraies chances de se qualifier pas seulement pour la Coupe d’Afrique mais aussi pourquoi pas pour la Coupe du Monde en 2022. Faisons-en sorte que le peuple malgache soit fier pas seule- ment de son équipe nationale mais aussi des infrastructures et de l’organisation du football ». En tout, 32 stades seront remis aux normes ou construits.

A lire aussi

Pep Guardiola rend un grand hommage à Samuel Eto’o

erica
Author: erica

admin

Vous avez peut-être manqué

EnglishFrench
tristique ipsum ipsum adipiscing sit eget dolor mattis libero leo. risus ut