Opposition camerounaise : Qui pour profiter du boycott du MRC pour challenger le RDPC ?

Le boycott du MRC aux prochaines élections législatives et municipales, va-t-il faire permettre aux autres partis de l’opposition de mieux se faire entendre ? Le titre de l’opposition est remis en jeu depuis que Maurice Kamto a décidé de ne pas participer au double scrutin de février prochain. 

Premier challenger du président Paul Biya lors de sa réélection en octobre 2018, lui qui est sorti 2ème avec 14,28% des voix, Maurice Kamto a damé le pion au SDF, Social Democratic Front de John Fru Ndi qui était jusque-là le leader de l’opposition depuis l’avènement du multipartisme en 1990. 

Le messager s’interroge sur les perspectives de la formation politique. Comment Maurice Kamto va-t-il continuer à garder son titre ou son rang sans représentation aucune au parlement du peuple et dans les mairies ? Le fait pour lui d’avoir demandé aux camerounais de ne pas aller voter le 9 février prochain et de rester chez eux, est-ce toujours une façon de démontrer aux yeux du monde son emprise sur l’ensemble de la population camerounaise ?

Cabral Libii et Joshua Osih en pôle position ?

En attendant d’obtenir des réponses et au regard des résultats de l’élection présidentielle d’octobre 2018, le 3ème, Cabral Libii du Parti camerounais pour la réconciliation nationale et le 4ème, Joshua Osih, du Social democratic front ont la possibilité de profiter de ce boulevard laissé par le MRC. Le SDF va tenter de reprendre la place qui était sienne il y a quelques années, tandis que le PCRN va chercher à occuper pour sa toute première fois un siège à l’Assemblée nationale ou dans une des mairies du Cameroun. 


erica
Author: erica

admin

11 réflexions sur “Opposition camerounaise : Qui pour profiter du boycott du MRC pour challenger le RDPC ?

  1. Ping : Michael Lutz
  2. Ping : live sex cams
  3. Ping : Tree service

Vous avez peut-être manqué

EnglishFrench
consectetur Donec quis nunc Praesent elementum nec ut ut