La France devient un pays d’entrepreneurs

Le nombre de créations d’entreprises a bondi de 17,9 % en 2019, dopé par les microstructures.


La France se transforme-t-elle en une nation d’entrepreneurs ? Bon an mal an, les créations d’entreprises continuent d’augmenter dans l’Hexagone. En 2019, 815 257 sociétés ont vu le jour, une augmentation de 17,9 % par rapport à 2018 qui était déjà une excellente année. Parmi ces affaires nouvelles, un peu moins de la moitié ont le statut de microentreprises (47,4 %) – mais on compte aussi 201 287 sociétés et 181 885 entreprises individuelles classiques. « Si la hausse du nombre de microentreprises est plus forte, les créations d’entreprises classiques sont soutenues malgré tout », souligne Pierrette Schuhl, chef du département répertoires, infrastructures et statistiques structurelles à l’Insee.Lire aussi  Avec les micro-entreprises, une France de (petits) patrons

Ce dynamisme entrepreneurial doit beaucoup, selon Mathieu Plane, économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), à trois éléments : la réforme de l’assurance-chômage de 2014 qui permet aux demandeurs d’emploi de créer leur entreprise tout en percevant leurs allocations, la conjoncture économique plutôt positive qui incite les porteurs de projet à se lancer et les mesures fiscales et sociales prises par le gouvernement d’Emmanuel Macron en faveur de l’entrepreneuriat.

Selon Adeline Faure-Quentin, directrice chez Oasys, un cabinet spécialisé dans l’aide à la reprise d’emploi, il faut ajouter les primes accordées dans les plans de sauvegarde de l’emploi aux collaborateurs qui voudraient monter leur propre affaire. Celles-ci s’avèrent très incitatives.

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon0
Gaelle MAMBOU

Laisser un commentaire

EnglishFrench
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
Facebook0
Sed consequat. ipsum id porta. consectetur efficitur. Nullam ut mattis elit. accumsan