Télécommunications : Camtel pourrait cesser l’activité de transport de la fibre optique

Cette décision est due au défaut de paiement des redevances dues à Camtel par les acteurs du secteur des télécommunications.

La Camtel pourrait céder l’activité du transport de la fibre optique à une unité de production en charge du réseau transport. L’unité devrait proposer des mécanismes de règlement appropriés des dettes entre acteurs du secteur des télécoms. Minette Libom Li Likeng, l’a annoncé au cours du Conseil de cabinet que le Premier ministre, Joseph Dion Ngute a présidé le 23 janvier à Yaoundé.   C’est-à-dire quelques jours après la panne du câble Wacs au Cameroun, laquelle a affecté la fourniture d’Internet dans le pays.

Encadrer les interventions des opérateurs de téléphonie mobile

Selon le ministère des Postes et télécommunications, cette unité devrait encadrer les interventions des opérateurs de téléphonie mobile dans ce segment d’activité. Ceci pour mettre en place un cadre de gestion du secteur où certains acteurs évoluent. « En dehors de leur périmètre de concession, s’agissant notamment du déploiement de la fibre optique »« Des opérateurs évoluent en faisant l’acquisition de la fibre noire. Laissant les charges de la gestion de la fibre optique ordinaire à l’Etat, commente une source au sein de Cameroon Telecommunications (Camtel).

Consolider les différentes dettes

De même, Libom Li Likeng justifie la création de cette unité par le défaut de paiement des redevances dues à Camtel par les acteurs du secteur des télécommunications. Quant au paiement desdites redevances, une plateforme Minpostel-ART-Camtel a été créée. Son but : consolider les différentes dettes entre les acteurs du secteur des télécommunications et de proposer des mécanismes de règlement appropriés.

Gervais TATSA
Author: Gervais TATSA

Vous avez peut-être manqué

EnglishFrench
Praesent Aenean sem, Nullam id nunc ut