Athlétisme : Des inquiétudes autour de la course de l’Espoir

Dans quelles conditions sécuritaires aura lieu la 25ème  édition de la course de l’Espoir communément appelée « Ascension du Mont Cameroun », prévue le 22 février à Buéa, dans le sud-ouest du pays.

Etant donné que la course va se tenir dans le sud-ouest du pays secoué par la crise anglophone, les autorités administratives tentent de rassurer les uns et les autres.

« Le climat socio- politique est loin d’être un frein à cette organisation bien qu’il soit une priorité pour nous. Comme lors de toutes les éditions, une commission sécuritaire a été constituée et elle travaille sur les mesures y afférant. Un dispositif sécuritaire est en train d’être mis sur pied. Et pour des raisons évidentes nous nous refusons d’entrer dans plus de détails », confie Yves Désiré Ekwalla, le chef du projet de la course de l’Espoir.

Sauf que l’assurance que tend à donner les organisateurs de cette compétition ne semblent pas rassurer les athlètes.

Au micro de la Cameroon radio television (CRTV), une athlète confie: « Le niveau d’alerte est préoccupant, lorsqu’on sait que Buea n’est pas complètement sécurisé. Et vous êtes sans ignoré que y’a des endroits durant la course où vous vous trouverez parfois seul. Faut qu’on y réfléchisse».

Au-delà de cette inquiétude, existe l’éternel problème de disponibilité des fonds alloués pour le déroulement de la course de l’Espoir. Malgré les multiples réunions entre le ministère des Sports et la Fédération en charge d’athlétisme, la budgétisation du tour n’est que théorique. Pas de fonds disponibles à moins de deux semaines de l’évènement.

D’ailleurs, le secrétaire général de la Fédération camerounaise d’athlétisme confirme la thèse : « Nous attendons toujours la mise à disposition de l’argent par l’Etat. Les besoins ont été identifiés et l’on a saisi la tutelle pour qu’elle joue sa part de contribution. A l’heure où je vous parle, on a rien reçu ».

On parle d’un montant d’un peu près de 400 millions de F CFA. Donc 10 millions pour chacun des vainqueurs chez les dames et messieurs. Près de 500 athlètes camerounais déjà enregistrés. Côté athlètes étrangers, si les enregistrements restent ouverts, la Fédération confirme néanmoins la participation de plusieurs nationalités.


Gervais TATSA
Author: Gervais TATSA

Vous avez peut-être manqué

EnglishFrench
leo sed fringilla porta. Donec Sed mattis id