Le chômage en France est à son plus bas niveau depuis 2008, selon l’Insee

Need work!

Le taux de chômage s’établit à 8,1 % de la population active au quatrième trimestre, selon les chiffres publiés jeudi.

Le taux de chômage a nettement baissé, de 0,4 point, au quatrième trimestre 2019 pour s’établir à 8,1 % de la population active et atteindre son plus bas niveau depuis fin 2008, selon les chiffres publiés par l’Insee jeudi 13 février.

La France (hors Mayotte) compte 2,424 millions de chômeurs, soit 85 000 de moins sur le trimestre. Sur un an, le taux de chômage, mesuré selon les normes du Bureau international du travail (BIT), est en recul de 0,7 point. L’Insee a aussi révisé son chiffre du 3e trimestre de 8,6 à 8,5 %.Chiffres du chômage : pourquoi tant d’écart entre l’Insee et Pôle emploi ?

La ministre du travail, Muriel Pénicaud, a estimé que l’objectif d’un taux de chômage à 7 % en 2022, prévu dans le programme présidentiel d’Emmanuel Macron, était « franchement atteignable ». « C’est très encourageant, c’est bien parti », a-t-elle commenté sur RTL, en affirmant que « 24 départements se situaient déjà sous les 7 % ».

965 000 chômeurs longue durée

Conséquence des fortes créations d’emplois (+210 000 dans le privé en 2019), le taux d’emploi, c’est-à-dire la proportion des 15-64 ans qui travaillent, augmente de 0,7 point sur le trimestre et de 0,4 point sur un an, à 65,9 %. Le taux d’activité, soit la part des 15-64 ans qui travaillent ou sont au chômage, augmente de 0,4 point à 71,8 % et est quasi stable sur un an.

Pour le chômage de longue durée (depuis au moins un an), le taux baisse de 0,2 point sur le trimestre et de 0,4 point sur un an. Cela représente encore 965 000 chômeurs.

Le taux de chômage diminue de 0,5 point pour les personnes de 25 à 49 ans et pour celles de 50 ans ou plus, signale l’Insee. En revanche, il augmente nettement pour les 15-24 ans (+1,1 point), où il atteint encore 20 %.

La part du sous-emploi, c’est-à-dire des personnes qui souhaitent travailler davantage, comme des employés à temps partiel, est de 5,3 %, en recul sur un an de 0,5 point.

L’évolution du taux de chômage

Taux de chômage trimestriel en France entière (métropole et outre-mer, hors Mayotte) au sens du BIT, corrigé des variations saisonnières

richard fopa
Author: richard fopa

Vous avez peut-être manqué

EnglishFrench
neque. massa ut consequat. dolor elit. ut