Douala : différentes turpitudes dans la construction des logements sociaux

Après dix ans de mise en œuvre, le taux de réalisation des 56 immeubles du programme gouvernemental de construction de logements sociaux se situe en deçà de 50%. C’est le malheureux constat fait par Ahmadou Sardaouna, le directeur général de la Société Immobilière du Cameroun (SIC) lors de sa visite d’inspection à Daoula.

Le retard observé dans l’exécution desdits travaux, notamment en ce qui concerne ceux en rapport avec la construction des logements sociaux de Mbanga Bakoko dans l’arrondissement de Douala 3è, serait la conséquence de l’inefficacité de certaines entreprises engagées dans ce vaste chantier. Selon Cameroon Tribune, cette lenteur s’explique aussi par le fait que les contrats de certaines entreprises défaillantes ont été résiliés et les marchés dont elles étaient adjudicataires n’ont pas été réattribués jusqu’à présent.

Par ailleurs, Ahmadou Sardaouna, le directeur général de la Société Immobilière du Cameroun (SIC), a visité le chantier de construction des logements sociaux de Mbanga Bakoko la semaine dernière. Son instruction principale est la prise en main rigoureuse du programme gouvernemental de construction des logements sociaux afin que cette année, tous les chantiers soient achevés.

Cependant, à Douala, le projet de construction de 660 appartements logés dans 33 immeubles avec en sus une école, un centre de santé et des bâtiments commerciaux, fruit de la coopération sino-camerounaise, est entièrement achevé.

Gervais TATSA

Vous avez peut-être manqué

EnglishFrench
dolor facilisis nunc quis, diam porta. Praesent