Affaire Calibro Calibri : des journalistes et animateurs menacés

Le Cameroun s’est bien décidé à violer le droit des journalistes. Après Serge Alain Ottou et Xavier Messe, c’est au tour d’Éric Fopoussi d’essuyer des menaces suite à l’interview que l’animateur a accordé à Calibro Calibri et à Engelbert Lebon Datchoua dans la matinale info sur Équinoxe radio lundi 24 février.

L’affaire Calibro Calibri fait des victimes. En moins d’une semaine, trois journalistes ont été menacés pour avoir soit pris position, soit donné la parole à l’activisme camerounais. Serge Alain Ottou, son collègue Eric Fopoussi et Xavier Messe.

Selon nos confrères de Mediatude, Eric confie être inquiet et y voit une main puissante. « Je rappelle que ça fait 3 mois que mon passeport n’est pas sorti. Et selon une source interne à Yaoundé, il s’agirait d’un problème politique ». explique-t-il à la presse.A lire aussiElections législatives et municipales : le Parlement examine le projet de loi de prorogation

Ces menaces semblent être une nième pour l’animateur. « Je recevais jusqu’ici des menaces de gens qui venaient m’attendre au bas d’équinoxe pour me dire de faire gaffe. Plusieurs personnes se présentant comme proches des milieux sécuritaires m’ont souvent menacés mais sans plus…la nouveauté c’est désormais la réception d’appels de numéros inconnus » confie-t-il.

Cette affaire vient ainsi s’ajouter à la longue liste de difficultés qui fait douter de la liberté de la presse au Cameroun.

richard fopa
Author: richard fopa

Vous avez peut-être manqué

EnglishFrench
ante. mattis felis venenatis id in