Cameroun – Impact du Covid-19: La livraison du centre commercial Neo Congo Mall de Douala sera décalée à cause de la pandémie

Maquette du Néo Congo Mall

Construit à 70% des matériaux importés, le chantier est bloqué à cause de la fermeture des frontières imposée depuis trois mois par le coronavirus.

Lancée en novembre 2019, la construction du centre commercial Neo Congo est fortement perturbée par le Covid-19. Depuis la fermeture des frontières, imposée il y a trois mois par la pandémie, le chantier tourne au ralenti. Selon l’équipe du projet, plus de 70% des matériaux de construction du chantier sont importés de Chine, d’Italie et de Turquie. Conséquences, la construction du gigantesque centre commercial est bloqué au point d’hypothèquer sa livraison prévue en mai 2021.

«Nous n’avons pas eu le temps d’aller faire le point du matériel qu’on devait acheter, ça va prendre un temps. Une fois qu’on aura passé les commandes, il y aura des délais de production qui seront aussi repoussés», explique Jarvys Doumbe. Le Senior project manager du Neo Congo Mall rassure tout de même «qu’il n’y a pas lieu de s’alarmer pour l’instant, on essaie de maîtriser tout l’ensemble mais dans tous les cas il y aura un petit décalage».

Conçu sur le modèle du Partenariat public-privé (PPP) entre la Communauté urbaine de Douala (CUD) et l’entreprise Neo Industries, chargée de sa construction, le Neo Congo Mall va remplacer le vieux marché Congo de Douala. D’après les projections de son promoteur, Emmanuel Neossi, le projet va générer près de 28.000 emplois dont 350 directs pour la construction du complexe, 7000 pour l’activité commerçante et environ 20.000 emplois indirects. 

Neo Congo Mall sera bâti en 2 bâtiments sur 5200 m2 pour environ 3500 équipements marchands. Son promoteur  parle d’un complexe «ultramoderne» disposant d’un système de sécurité incendie de dernière génération, des restaurants, 300 places de parkings en sous-sol, des magasins de stockage, bureaux, un supermarché, des équipements de services (5 ascenseurs, 3 monte-charges, 1 car wash etc…) pour un coût global de 28 milliards de FCFA.

Max NDASSI
Author: Max NDASSI

Vous avez peut-être manqué

EnglishFrench
nec lectus libero. dolor. sed eget libero Lorem vel, tristique